lundi 20 mai 2019

Traitement de texte en ligne Google Docs

Présentation de Google Docs, le traitement de texte en ligne gratuit du groupe Google.


POINTS FORTS

  • Accepte les formats de fichiers les plus populaires
  • Sauvegarde automatique des documents sur votre compte Google
  • Interface simple/épurée
  • Possibilité de partager les documents ou de restreindre leur accès
  • Vérification d'orthographe automatique
  • Chat embarqué pour faciliter le travail collaboratif

POINTS FAIBLES

  • Ne fonctionne pas sans connexion internet
  • Nécessité d'utiliser un compte utilisateur
  • Il manque quelques options de style/mise en formes avancées
  • Parfois, pertes de mises en forme lors de l'ouverture de documents existants
Consultez le site de Google Docs

Google Docs est un des traitements de texte en ligne les plus populaires. Il permet, facilement, de créer, ouvrir, sauvegarder, partager des documents. Cet outil permet le travail collaboratif et propose de nombreuses possibilités de mise en forme.

Voici les caractéristiques notables de ce traitement de texte en ligne:
  • Les documents peuvent être créés à partir d'une page blanche ou depuis des modèles publics.
  • Google Docs peut ouvrir des fichiers provenant de votre PC ou de votre compte Google Drive. Il supporte les formats Word DOC, DOCX, DOCM, DOTM ainsi que les formats HTML, RTF et TXT.
  • Google Docs permet d'uploader des documents à l'unité ou en masse (répertoire complet).
  • Les documents que vous uploadez sur Google Drive sont comptabilisés dans vos 15Go de stockage de votre compte. En revanche, les documents que vous créez de zéro ne sont pas décomptés de votre espace de stockage.
  • Les documents sauvegardés dans Google Docs peuvent être sauvegardés sur votre Google Drive ou sur votre PC, au formats DOCX, PDF, RTF, ODT, TXT ou EPUB.
  • Un système de révision permet de consulter l'historique des modifications sur vos documents. Ce système identifie l'utilisateur à l'origine de la modification, ce qui est plutôt utile lors d'un session de travail collaboratif.
  • Ce traitement de texte en ligne permet de modifier les paramètres de mise en page: couleur , taille du papier, orientation, marge. 
  • Google Docs propose une fonction de speech2text qui vous permet de rédiger votre document à la voix.
  • Bien sûr, Google Docs propose les fonctions Annuler et Rétablir, pour facilement corriger vos erreurs. 
  • Google Docs propose les mises en forme suivantes: gras, italique, sous-ligné, barré, exposant et indice. Ce traitement de texte permet également de paramétrer l'alignement, la taille de la police, le style des paragraphes, l'interligne, ...
  • Google Docs permet d'insérer des images, équations, liens hypertextes, dessins, tableaux, notes en bas de page, caractères spéciaux, numéros de pages, sauts de pages, entêtes et pieds de page, renvois.
  • Un outil de recherche intégré (accessible via CTRL+ALT+MAJ+I) permet de rechercher et insérer facilement (et sans quitter votre document) des citations, définitions, images à votre document.
  • En quelques clics, votre document peut être traduit en une cinquantaine de langue.
  • Des modules complémentaires peuvent être installés pour ajouter des fonctionnalités à Google Docs.
  • Les fichiers supprimés sont conservés dans une corbeille, ce qui permet de les restaurer ... au cas où.
  • Google Docs peut utiliser Gmail pour partager les documents. Ce partage est réalisé sous la forme d'une pièce jointe ou d'un lien vers le document en ligne.
  • Vos documents peuvent être imprimés depuis Google Docs, peuvent être partagés au public via un lien Web. Ils peuvent même être intégrés à une page web existante (option Publier sur le Web). 
  • Vous pouvez utiliser Google Docs avec les identifiants de vos comptes Gmail, Google Plus ou Youtube.


vendredi 17 mai 2019

L'histoire du traitement de texte


Le logiciel de traitement de texte est un outil indispensable dans notre quotidien. L'histoire de cet outil est intéressante. En effet, ce qui est aujourd'hui un logiciel est l'évolution d'un dispositif mécanique: la machine à écrire. Cet article relate l'évolution du traitement de texte, depuis ses origines jusqu'à nos jours.


Ère mécanique


L'écriture est une des premières inventions de l'humanité. Sa mécanisation a pu être réalisée grâce au travail d'inventeurs géniaux. La machine à écrire n'est pas apparue du jour au lendemain, mais émergea du travail de nombreux inventeurs qui ont chacun apporté leur pierre à l'édifice. En 1714, l'inventeur anglais Henry Mill déposa un brevet pour sa machine à imprimer des lettres. Ce brevet décrit l’invention comme « une machine artificielle ou méthode pour imprimer ou transcrire des lettres, les unes après les autres, comme par écrit, de sorte que toute écriture puisse être absorbée dans du papier ou parchemin si proprement et si exactement qu’elle ne peut pas être distinguée de l’impression ; que ladite machine ... peut-être d’une grande utilité dans les décrets et enregistrement publics, l’impression étant plus profonde et plus durable que toute autre écriture, et ne pas être effacée ou contrefaite sans être découvert ». Plus d'un siècle plus tard, William Austin Burt dépose à son tour un brevet pour une machine appelée typographe. Les caractères de cette machine étaient disposés sur une roue semi-circulaire qui tournait jusqu'à ce que le caractère souhaité fût en place. Celui-ci frappait alors la feuille de papier. Malheureusement, sa machine fût détruite dans l'incendie de son bureau en 1830. Qu'à cela ne tienne, Burt fabriqua lui même une réplique de du typographe. Mais son invention, plutôt en avance sur son temps est restée inaperçue durant des décennies, jusqu'à l'invention d'une génération de machine à écrire plus proche de ce que nous connaissons aujourd'hui.  

Vers la fin du 19e siècle, Christopher Latham Sholes créa la première machine à écrire qui peut être identifiée au premier regard. En son temps, le magazine "Scientific American" décrivit cette machine comme un "piano littéraire".

Le premier modèle possédait un clavier totalement différent des claviers AZERTY actuels. La disposition était la suivante:
3 5 7 9 N O P Q R S T U V W X Y Z
2 4 6 8 . A B C D E F G H I J K L M
Il n'y avait pas les chiffres 0 et 1 car les lettre O et I étaient utilisés à la place. 

Au fur et à mesure des améliorations, la machine à écrire de Sholes (et de ses partenaires Glidden et Soule) évolua vers un clavier de type QWERTY, pour améliorer la vitesse d'écriture.

Remington, aux USA, commença la production de cette machine à écrire en 1973, ce qui lança enfin la mécanisation de l'écriture.

La machine à écrire a été développée sur l'hypothèse que les opérateurs pourraient écrire plus vite et plus clairement qu'à la main. Cela a donné un véritable potentiel économique à la machine à écrire. Bien sûr, il fallait d'abord suivre une courbe d'apprentissage pour maîtriser son clavier. Cet effort d'apprentissage justifia la nécessité d’uniformiser le clavier des machines à écrire. D'où l'omniprésence des dispositions QWERTY, AZERTY (francophones) et QWERTZ (germanophones).

La machine à écrire mécanique proliféra et, après les années 1880, elle devint un outil indispensable. La création de nouveaux emplois, comme le secrétariat, permit de créer des emplois pour les femmes. A ce titre, nous pouvons dire que la machine à écrire (comme le téléphone) joua un rôle significatif dans la libération de la femme.

Ère électrique


Au début, les machines à écrire étaient lourdes et plutôt difficiles à utiliser. Il fallait en effet taper assez fort sur les touches. Une des solutions permettant de réduire la quantité de force nécessaire pour presser une touche fût l'utilisation de l'énergie électrique, une technologie qui était encore anecdotique au début du 20e siècle.  La Blickenderfer Electric fût présentée, à Buffalo, en 1901. Cette première machine à écrire électrique était en avance sur son temps. Tellement en avance que les systèmes de transmission électriques n'étaient pas encore standardisés à l'époque. Le fait que le voltage électrique soit différent d'une ville à l'autre causa certainement l'échec commercial de cette invention. Plus tard, l'énergie électrique continua à se développer et sa standardisation permit de développer le commerce des machine à écrire électriques. L'International Business Machines Corporation, plus connue sous le nom d'IBM, était une des compagnies actives dans le développement des équipements de bureaux. IBM connut un succès important avec ses machines à écrire Selectric. Ces machines n'étaient plus équipées de barres de caractères, mais d'une boule contenant tous
les caractères d'une langue. L'avantage de cette boule est qu'elle était facilement remplaçable par une nouvelle boule, ce qui permettait de modifier très rapidement la police d'écriture de son document. En 1964, IBM lança la MT/ST sur le marché : Magnetic Tape/Selectric TypeWriter, Cette machine permettait de sauvegarder le texte tapé sur une bande magnétique. Cela permettait de poursuivre la rédaction de son texte sur une autre machine à écrire ou d'envoyer la bande à une autre personne pour qu'il puisse l'éditer ou en faire des copies.

Ère électronique

Une fois que les premières machines électriques firent surface, les inventeurs commencèrent à les combiner avec les ordinateurs. Une des première expérimentations fût la Colossal Typewriter. Introduite en 1960, elle devint connue comme l'un des premiers traitements de texte informatiques. Ce système nécessitait la présence d'une machine à écrire électrique en entrée, d'un écran et d'un ordinateur. A noter que cet ordinateur ressemblait à une armoire de rangement, ce qui était commun à cette époque. Le premier traitement de texte était né. Dans les années 1970 émergèrent des versions plus compactes de la machine à écrire électronique. Et dans les années qui suivirent, la machine à écrire électronique devint un outil commun dans le monde du travail.
Un exemple de ces machines électronique est la Brother EP-20 qui a été commercialisée en 1983. Cette machine à écrire proposait un petit écran sur lequel le texte saisi apparaissait. Elle possédait une mémoire qui permettait d'enregistrer le texte et de réaliser des corrections, si nécessaires. Ces machines à écrire améliorées grâce à du logiciel embarqué devinrent plus connues sous le nom de traitement de texte. La mise en place d'un nouveau nom est d'ailleurs typique de ce genre de produit, pour lequel les fonctionnalités sont bien au dessus de celles de son prédécesseur.

Ère logicielle


Dans les années 1970, commença l’avènement des micro-ordinateurs, bientôt suivis par les ordinateurs personnels ou PC. La miniaturisation incessantes des microprocesseurs permit aux PC de devenir de plus en plus puissants. La mise à disposition de ces petits ordinateurs, avec écrans et imprimantes fut à l'origine du développement des traitements de texte logiciels. L'amélioration des processeurs et la richesse des logiciels permit aux PC de prendre une place importante dans le monde du travail. En conséquence, les fonctionnalités des machines à écrire électroniques basculèrent naturellement vers des applications logicielles et la digitalisation de l'écriture décolla. En devenant une application logicielle, le nouveau monde du traitement de texte commença à évoluer de manière exponentielle. Ce fut la fin des machines à écrire mécaniques et électroniques. Le clavier survécu toutefois, et devient un type de produit à part entière. AZERTY et ses variantes continuent à prospérer aujourd'hui, sur claviers ou écrans tactiles.

Le traitement de texte logiciel devint l'application la plus populaire des PC et augmenta considérablement la productivité au travail. En 1971, un tiers des femmes actives étaient secrétaires (USA). Comme les managers n'avaient pas le temps de se former à la dactylographie, les secrétaires prirent une place essentielle dans le monde du travail. Toutefois, l'avènement des traitements de texte, qui inclurent rapidement des systèmes de correction orthographique, minimisa la spécificité du travail de secrétaire. La demande en dactylographes diminua alors doucement mais sûrement.


L'utilisation des traitement de texte augmenta rapidement. Commença alors une concurrence entre éditeurs de logiciels. Dans les années 1980, une douzaine de marques commercialisaient des traitement de texte. WordStar devint le premier leader en 1979, bientôt remplacé par WordPerfect en 1985. Le point d'orgue de cette expansion fût 1986, où 57 marques de traitements de texte étaient commercialisées en parallèle. Des fonctionnalités firent progressivement leur apparition, polices multiples, vérification orthographique puis grammaticale, liste des synonymes, mise en place, multiples formats de sauvegarde ... WordPerfect utilisait une méthode code-balisage assez proche de ce qui se fait en HTML aujourd'hui. La version 5.1 de WordPerfect proposa le mode "aperçu avant impression" qui permettait de voir le rendu du texte sans les codes-balises. A cette époque, l'aperçu avant impression était présenté comme WYSIWYG (What You See Is What You Get - Ce que vous voyez est ce que vous obtenez). C'était une fonctionnalité unique, à cette époque où l'interface graphique n'était pas encore standardisée.

Au fur et à mesure des années, de plus en plus de fonctionnalités vinrent enrichir ces traitement de texte, continuant ainsi à améliorer la productivité des utilisateurs. Celles-ci incluent le travail collaboratif, la génération des tables des matières, le contrôle des versions ... En parallèle de l'évolution des PC et des traitements de texte, les imprimantes devinrent de plus en plus abordables. En particulier, l'expansion des imprimantes laser ou à jet d'encre permit aux utilisateurs d'imprimer des documents avec des polices très fines. Tout cela scella (!) le destin des machine à écrire. Même si elles n'ont pas totalement disparu, les machines à écrire ont perdu leur utilité. La commercialisation de modèles rétro, fonctionnant comme clavier d'ordinateur, confirment leur statut de pièce de musée. 


Le futur ?

Depuis des années, de nombreux professionnels, comme les avocats, docteurs ou traducteurs, utilisent des logiciels de conversion du langage parlé vers l'écrit pour gagner en productivité.

Récemment, l'intelligence artificielle est entrée dans le monde de l'écriture en permettant des fonctionnalité d'écriture prédictive. Le logiciel est capable d'apprendre de vos habitudes et, grâce à des réseaux de neurones, de prédire le prochain mot que vous aller taper. Cette application est d'abord apparu sur les smartphones, où l'utilisation du clavier n'est pas optimale. A noter qu'elle est à double tranchant. En effet, l'écriture prédictive peut booster votre productivité mais elle peut également produire des phases assez étranges. Les utilisateurs doivent donc faire attention et vérifier ce qu'ils ont écrit avant d'envoyer leur message. Un exemple de ce type de logiciel est SwiftKey. Publié en 2008, il a été acheté par Microsoft en 2016. On peut sans trop de risque conclure que l'écriture prédictive fera partie des fonctionnalités des prochaines version de Microsoft Word. 

Quoi que fasse Microsoft de cette acquisition, il n'y a pas de raison que l'évolution de l'écriture s'arrête ici. L'intelligence artificielle étant le nouveau domaine à la mode, il semble logique qu'elle affecte l'évolution de l'écriture. Tout cela n'est qu'une question de temps avant qu'un nouveau nom et nouveau type de produit émerge.     

Conclusion

Le traitement de texte n'est pas apparu subitement. Il tire son origine d'une série d'innovations qui ont amélioré la productivité dans l'écriture. La machine à écrire mécanique a été un ancêtre important dans son arbre généalogique. La machine à écrire a ensuite évolué, en faisant bon usage des technologies qui avaient été développées à l'époque pour d'autres usages. En un siècle, de nombreux produits intermédiaires ont évolué, et sans que cela ne soit préparé, ont ouvert la voie au traitement de texte. 

Un peu comme pour la biologie, l'environnement a joué un rôle crucial dans l'évolution du traitement de texte. Les développements économiques et sociaux, comme la libération de la femme, ont avancé main dans la main avec l'avènement des nouvelles technologies, comme la machine à écrire ou le téléphone. Plus tard, l'essor des PC et du traitement de texte changea à nouveau le monde du travail. L'environnement de bureau, dans lequel beaucoup de personnes travaillent affecte l'émergence et l'évolution des ces produits. Cet environnement semble être une partie intégrante de l'évolution de la machine à écrire et du traitement de texte.


lundi 13 mai 2019

Traitements de texte gratuits - dernière partie

Cet article constitue notre dernier opus sur les logiciels de traitements de texte gratuits. Il fait suite à 2 articles précédents:



10 sur 12 Judoom




Judoom est un traitement de texte gratuit au visuel proche de celui de Microsoft Word. Il est compatible, en lecture/écriture, avec les 2 formats de fichier du logiciel payant (DOC et DOCX).

Il propose les fonctionnalités de mise en page et mise en forme standard et permet d'insérer des images et des tableaux dans vos documents.

Ce qui rend ce logiciel intéressant est qu'il permet de gérer facilement ses projets. En effet, vous pouvez gérer 2 projets simultanément et naviguer facilement à travers les fichiers et les dossiers depuis un menu latéral. Chaque nouveau document est ouvert dans un nouvel onglet. Cela permet d'avoir accès en 1 clic à chaque document, tout en gardant une organisation optimale.

Ce traitement de texte possède quelques limitations. Il ne propose pas de système de correction orthographique (ni automatique, ni manuelle) et ne permet ni de définir des entêtes et pieds de page, ni de numéroter ces dernières.

11 sur 12 FreeOffice Text Maker



Ce traitement de texte fait partie de la suite gratuite FreeOffice. Il propose quasiment toutes les fonctions que vous attendez d'un traitement de texte. Son point fort est l'aspect design. FreeOffice Text Maker vous permet de rédiger tous types de documents (affiches, brochures, flyers, rapports ... ).

Il propose la vérification orthographique dans près de 60 langues, est compatible avec les formats MS Word ou Pages d'Apple. Il propose les fonctions permettant de rédiger des articles scientifiques (notes en bas de pages, index, tables des matières, prise en charge intégrale du format Unicode).

TextMaker inclut un mode révision collaboratif, qui permet à plusieurs rédacteurs de travailler sur un même document. A l'instar de MS Word, ce traitement de texte gratuit vous permet d'intégrer du graphisme dans vos documents: images, tableaux, TextArts ... Ce traitement de texte est également disponible en version mobile.

Bref, FreeOffice Text Maker est une excellente alternative à Microsoft Word.


12 sur 12 LibreOffice Writer




LibreOffice Writer est un autre traitement de texte gratuit. Il est basé sur OpenOffice et possède, comme ce dernier, de très nombreuses fonctionnalités. Voici quelques raisons pour lesquelles vous pourriez télécharger ce traitement de texte: LibreOffice Writer est compatible avec les formats de MS Word ou de Pages. Ce traitement de texte vous permet de customiser chaque partie de votre document: format, police, design ... Il permet évidemment d'intégrer des images, tableaux, tables de matières comme le ferait Microsoft Word.

Une fonctionnalité très intéressante est l'autocomplétion. Comme votre smartphone, LibreOffice est capable de vous assister dans votre rédaction en complétant les mots que vous tapez.



vendredi 3 mai 2019

Traitements de texte gratuits - partie 2

Dans un précédent article, je vous présentais 5 principales alternatives à Word.

Découvrons aujourd'hui d'autres traitements de texte gratuits, au format logiciel. Les traitements de texte en ligne seront abordés dans un prochain article.


06 sur 12 Jarte




Jarte est un traitement de texte gratuit basé sur une interface multi-onglets, qui permet de naviguer facilement à travers tous vos documents, depuis un seul écran.

Jarte est compatible avec plusieurs formats de fichier. Toutefois, l'utilisation des formats .doc et .docx nécessite la présence d'un convertisseur tiers sur votre PC.

Jarte peut être configuré pour sauvegarder automatiquement vos documents (période 1 minute à 20 minutes). Il possède une option intéressante qui permet de démarrer  automatiquement le traitement de texte sur le dernier document que vous venez d'éditer.

Autre point fort, ce programme existe en version portable (sans installation requise). Petit inconvénient, la vérification orthographique ne fonctionne qu'en mode manuel.
07 sur 13 RoughDraft


Une des particularités de ce traitement de texte gratuit est qu'il est "dédié au texte". En effet, RoughDraft offre toutes les fonctions de mise en forme habituelles, mais il ne vous permet pas d'insérer des images, des tableaux, des notes en bas de page à vos documents.

RoughDraft propose la vérification orthographique automatique et de nombreux raccourcis pour accéder aux principales fonctionnalités.

Avec son explorateur intégré, il est très simple de naviguer de document en document. Son interface à onglets permet d'ouvrir jusqu'à 100 documents en même temps sur votre écran.

A noter que ce logiciel n'est compatible qu'avec très peu de format de fichier: TXT et RTF.

Ces caractéristiques font de RoughDraft un traitement de texte plutôt adapté aux écrivains (nouvelles, scripts...).
08 sur 12 WriteMonkey


Si vous avez l'habitude des traitements de texte habituels, comme Microsoft Word, WriteMonkey va vous paraître très bizarre, donnant presque l'impression qu'il manque un truc... C'est l'effet recherché: tous les outils sont cachés et uniquement disponibles à partir d'un clic droit de souris.

WriteMonkey est un traitement de texte portable (sans installation) dont l'objectif est de vous proposer une interface offrant le moins de distraction possible, afin que vous puissiez vous concentrer sur l'écriture, et l'écriture seulement. Le logiciel possède un vérificateur orthographique manuel.

Option originale: vous pouvez configurer cet éditeur de texte pour qu'il génère un son de machine à écrire à chaque fois que vous pressez une touche du clavier.

A l'instar de RoughDraft, ce traitement de texte gratuit est plutôt adapté aux écrivains.
09 sur 12 FocusWriter



FocusWriter ressemble beaucoup à WriteMonkey : il est portable et possède une interface minimaliste.

Pour éviter toute distraction, ce traitement de texte gratuit masque tous les boutons et menus. Il propose également un mode plein-écran pour masquer tous les autres programmes.

FocusWriter propose les fonctionnalités de mise en forme basiques (gras, italique, barré) et d'alignement du texte. Il permet également de modifier la couleur, les marges, l'interligne et l'arrière plan. Il inclut également un système de correction orthographique manuel. Il est compatible avec les format TXT, ODT et RTF.

Fonctionnalité intéressante, ce traitement de texte inclut une fonctionnalité qui vous permet de définir et suivre vos objectifs de rédaction (nombre de mots ou de minutes de rédaction par jour).
Je terminerai la présentation des alternatives gratuites à Microsoft Word dans un prochain article.

mercredi 1 mai 2019

Introduction - Traitement de textes gratuit

Le premier article sur les traitements de texte gratuits vient d'être publié. Une liste de 5 alternatives gratuites à Word est désormais consultable.

Ce blog s'adresse aux particuliers, qui ont besoin d'un traitement de texte rapidement utilisable, gratuit et offrant un maximum de fonctionnalités. Il vient en complément d'un premier site dédié au traitement de texte gratuit. Grace à ce blog, rédiger un mémoire, un rapport de stage ou un courrier ne sera plus un problème.

Auparavant, choisir un traitement de texte gratuit n'était pas facile. Désormais il y a pléthore de logiciels. Avec la liste que je vous propose, vous pouvez facilement en sélectionner un, en vous basant sur les points forts et inconvénients de chacun.

Si vous êtes ici, c'est que vous savez déjà ce qu'est un traitement de texte et pour quelles raisons nous l'utilisons. Comme vous l'avez vu dans le premier article, vous pouvez avoir besoin d'une alternative à Word ou OpenOffice, parce qu'ils requièrent beaucoup d'espace disque et prennent du temps à télécharger. Parfois, vous n'avez pas une minute, c'est la raison pour laquelle je vais également présenter les principaux traitements de texte en ligne.

Bonne lecture, et à bientôt pour le prochain article.




Traitements de texte gratuits - partie 1

Les traitements de texte gratuits sont une bonne alternative à Microsoft Word. Beaucoup d'entre eux possèdent les fonctionnalités principales de Word et, comme ils sont gratuits, vous allez économiser quelques centaines d'euros à les utiliser.

Tous les traitements de texte gratuits listés ci-dessous permettent de créer, éditer et imprimer des documents. Beaucoup d'entre eux sont compatibles avec les documents Word, offrent les fonctionnalités de correction automatique, création de tableau, mise en page ...

Les logiciels les plus intéressants sont évoqués en début d'article. Ils possèdent le plus de fonctionnalités et je vous conseille de les tester en premier pour voir s'ils répondent à vos besoins. Vous devriez vous rendre compte que la plupart d'entre eux vous offrent toutes les fonctionnalités que vous utilisez habituellement sur Word.

Si vous cherchez un traitement de texte gratuit qui ne nécessite pas de téléchargement, un prochain article listera les principaux traitements de texte gratuits en ligne, que vous pouvez utiliser n'importe où, pourvu que vous possédiez une connexion Internet.

Tous ces logiciels sont gratuits. Il n'est pas donc nécessaire d'acheter le programme ou de le désinstaller après quelques jours d'utilisation. Il n'est pas non plus nécessaire de réaliser une petite donation ou d'acheter des extensions pour avoir accès à plus de fonctionnalités.

Cet article est rédigé en deux parties. Les 5 premiers traitements de texte gratuits sont présentés ci-dessous.

01 sur 12 OpenOffice Writer

OpenOffice Writer possède toutes les fonctionnalités attendues d'un traitement de texte. Il existe également en version portable, ce qui autorise son utilisation depuis une simple clé USB, sans avoir à installer un programme sur votre PC.

La vérification automatique d'orthographe est incluse, ainsi que le support de nombreux formats de fichiers (donc le .doc et .docx). Ce traitement de texte offre également la possibilité d'ajouter des notes dans la marge des documents et inclut des assistants pour créer des agendas, lettres ou autres types de documents.

Un menu vous permet de modifier facilement les propriétés de la page, le style et le format, ajouter des images au document ... Il est également possible de déverrouiller ce menu pour augmenter la taille de la zone d'écriture tout en gardant accès au fonctionnalités essentielles.

Petit inconvénient, comme pour d'autres suites logicielles, vous devez télécharger l'intégralité de la suite OpenOffice pour pouvoir utiliser le Writer. La version portable possède la même contrainte.


02 sur 12 Kingsoft WPS Writer



Kingsoft WPS Writer est un traitement de texte gratuit très simple d'utilisation, grâce à son interface à onglets, ses menus et design épurés.

Il inclut un système de vérification d'orthographe automatique, que vous pouvez facilement activer ou désactiver depuis le menu principal. WPS Writer propose un mode plein écran, un mode multi-pages, et des options permettant de masquer les menus, ce qui est parfait pour une expérience d'écriture sans distraction.

Vous pouvez y ajouter des dictionnaires personnalisés, éditer différents formats de documents (dont .doc et .docx), créer des pages de couverture, des tables des matières automatiques, utiliser différents modèles de mise en page. WPS Writer permet aussi d'encrypter les documents et de facilement naviguer, depuis un panneau latéral, à travers les pages de votre document.

Kingsoft Writer fait partie de la suite WPS Office Suite. Vous devez donc télécharger l'intégralité du pack pour pouvoir utiliser le traitement de texte. Heureusement, il n'est pas nécessaire d'installer tous les logiciels de la suite pour pouvoir utiliser le traitement de texte Writer.
03 sur 12 SSuite WordGraph Editor 


WordGraph propose la plupart des fonctions attendues d'un traitement de texte, mais il inclut également quelques outils supplémentaires.

En plus de pouvoir éditer plusieurs formats de documents (dont le .doc), ajouter des graphiques, diagrammes, tableaux, illustrations, Wordgraph peut également produire des PDF, générer des tables des matières et d'index et également accéder à des fichiers enregistrés sur le Cloud (OneDrive, DropBox).

Un système de vérification d'orthographe est inclus au traitement de texte, mais il ne fonctionne pas automatiquement. Il est nécessaire de le lancer manuellement pour vérifier vos erreurs.

Wordgraph fait partie de la suite SSuite Office. Mais contrairement aux deux programmes précédents, vous pouvez télécharger et installer Wordgraph indépendamment des autres logiciels de la suite. Ce traitement de texte gratuit existe également en version portable.

04 sur 12 AbleWord




AbleWord est un traitement de texte gratuit au design simple. Il supporte plusieurs types de formats, dont le format .doc et est également capable d'éditer des fichiers PDF.

Ce qui démarque Ableword des autres traitements de texte est son extrême simplicité. Il inclut un correcteur d'orthographe, mais ce dernier ne propose par de mode automatique.

Attention, sur le site de l'éditeur, la dernière mise à jour date de 2015. Il est donc possible que ce logiciel ne soit plus (jamais) maintenu. Ça ne l'empêche pas d'être largement suffisant pour un usage personnel.
05 sur 12 AbiWord




AbiWord est un traitement de texte gratuit qui inclut un correcteur orthographique automatique et les options de formatage habituelles. Les menus et paramètres sont bien organisés ce qui rend ce logiciel facile d'utilisation. Ce traitement de texte offre un mécanisme de sauvegarde automatique et existe en version portable. Il est compatible avec la plupart des formats de documents, donc les .docm et .docx.

Petit plus: vous pouvez partager vos documents avec vos amis/collègues et voir les modifications apparaître automatiquement. Cela rend possible le travail collaboratif en temps réel.

Les inconvénients de ce traitement de texte gratuit est qu'il possède une interface plutôt désuète et la fonction d'aperçu avant impression n'est pas aussi ergonomique que sur les programmes traditionnels.
Ces logiciels constituent une première liste de traitements de texte gratuits. L'article suivant présente 5 autres alternatives gratuites à Word.